Les étapes pour reprendre son entreprise

Trouver des marchés, des locaux, investir, embaucher, trouver des clients et les fidéliser... Faites, en partie, l’économie de ces efforts en reprenant une entreprise. Gagnez du temps et bénéficiez d’une aide précieuse. Prenez la succession d’un artisan qui sera heureux de vous transmettre le flambeau. Pensez que chaque année, des milliers d’entreprises artisanales viables cherchent un repreneur. 

1 Pourquoi reprendre une entreprise ?

Reprendre une entreprise peut se révéler plus intéressant que de créer de toute pièce son activité. Vous reprendrez une clientèle, des locaux, un équipement. Vous pourrez aussi bénéficier d’un accompagnement du cédant dans les premiers mois de la reprise de l’entreprise.

2 Comment s’informer ?

Le rôle des chambres de métiers et de l’artisanat est de faciliter la rencontre entre les cédants et les repreneurs et de les accompagner jusqu’à la transmission de l’entreprise. Les CMA peuvent vous aider à formaliser votre projet et à choisir l’entreprise qu’il vous faut. Pour répondre à l’ensemble de vos besoins financiers, juridiques, fiscaux, sociaux, elles mobilisent leur réseau de partenaires : banques, notaires, experts-comptables, avocats et syndicats professionnels...

3 Trouver une entreprise à reprendre

Ne vous arrêtez pas à une seule entreprise mais comparez plusieurs possibilités de reprises présentant les mêmes caractéristiques : taille, nombre d’employés, chiffre d’affaires... Il est recommandé pour reprendre une entreprise dans le secteur de l’artisanat de connaître l’activité de l’entreprise ou tout au moins son environnement. Les risques seront ainsi limités pour les activités faisant appel à une certaine maîtrise technique : bâtiment, fabrication... Si vous connaissez l’activité et maîtrisez le métier, vous aurez plus de facilités à reprendre une entreprise. Rien ne vous empêche de compléter vos connaissances par des stages en gestion, comptabilité, management, commercial...

à qui demander ?

6 000 entreprises à reprendre ! C’est ce que propose sur son site, la bourse nationale d’opportunités artisanales (BNOA) alimentée et actualisée par les chambres de métiers et de l’artisanat, à tous ceux qui cherchent à reprendre une entreprise artisanale : www.bnoa.net. Toutes les offres présentées ont fait l’objet d’un diagnostic concerté entre le cédant et un conseiller économique de sa chambre de métiers et de l'artisanat.

 

4 Comment reprendre une entreprise à son juste prix ?

Exigez et analysez les documents comptables relatifs aux trois derniers exercices : bilans, comptes de résultats, chiffres d’affaires, marge brute et nette, afin d’évaluer les performances passées et la santé de l’entreprise. Diagnostiquez les outils de production : locaux, bâtiments, matériels, stocks...Une fois l’évaluation terminée, il vous restera à négocier avec le vendeur. Rappelez-lui que le prix de la cession ne doit pas handicaper vos chances de réussite, en évaluant vos charges financières et vos ressources. Vous devez aussi vous interroger : « si j’étais le cédant, serais-je d’accord pour vendre mon entreprise à ce prix ? ».

5 Les questions à se poser

Devez-vous envisager un investissement à court terme ? Interrogez-vous sur les perspectives d’évolution : le marché, les clients, les produits, la concurrence. Aurez-vous à réaliser des investissements de mise en conformité avec les réglementations professionnelles en vigueur ? N’oubliez pas d’évaluer le « potentiel humain » et les compétences des salariés. La reprise d’un fonds impose le maintien des contrats de travail et de l’ensemble des avantages acquis. Les licenciements éventuels sont en principe à la charge du repreneur. Identifiez bien les tâches et le degré d’implication du dirigeant actuel : allez-vous les reprendre pour vous même à l’identique ou adapter l’organisation de l’entreprise ? En cas de reprise d’une société, d’autres éléments doivent être étudiés minutieusement avec l’aide d’un conseiller juridique et comptable.

à qui demander ?

Pour plus d’informations, consultez la rubrique reprendre une entreprise sur le site www.apce.com